LafargeHolcim annonce qu’il travaillera avec IBM Services pour développer davantage la première plateforme numérique d’optimisation de la conception routière, ORIS. La solution peut réduire les coûts des projets routiers jusqu’à un tiers et les émissions de carbone jusqu’à la moitié tout en triplant la durabilité et la durée de vie des routes.

ORIS permet aux décideurs, aux autorités chargées des infrastructures routières et aux investisseurs de projets d’améliorer la construction et la durabilité des routes et de réduire les inefficacités grâce à une conception intelligente des projets. Cela est particulièrement opportun alors que les gouvernements conçoivent des plans de relance pour relancer l’activité économique après le COVID-19 tout en réagissant également à l’impact du changement climatique.

En moyenne, 700 000 kilomètres (435 000 milles) de nouvelles routes sont construites chaque année dans le monde. L’amélioration de la qualité et de la résilience des routes contribuera à réduire la quantité massive d’émissions de carbone attribuées aux transports. Étant donné que les routes varient en fonction de l’emplacement, du climat, des types de véhicules et des volumes de trafic, il est complexe de définir la combinaison la plus durable et la plus rentable de matériaux de construction et de technologies dès le début de la phase de conception. ORIS évalue la conception des chaussées routières sous différents angles et recommande des modèles de construction et d’entretien efficaces avec la disponibilité et les capacités des matériaux locaux. ORIS soutient des politiques publiques qui préservent les ressources naturelles, permettant une économie plus locale et circulaire dans la construction routière.

«Nous accélérons la digitalisation de nos solutions pour la construction durable et performante», a déclaré Marcel Cobuz, Responsable Région Europe, membre du Comité Exécutif en charge de l’innovation chez LafargeHolcim au niveau mondial. «Avec des solutions globales comme ORIS, nous nous engageons à montrer la voie dans la construction à faible émission de carbone et circulaire ainsi que dans la consommation responsable des ressources naturelles pour les routes et au-delà. Nous avons déjà lancé des projets pilotes avec différents partenaires tels que les autorités routières, les institutions financières internationales et les sociétés d’ingénierie pour utiliser ORIS sur les marchés développés et émergents ».

LafargeHolcim tirera parti du portefeuille d’IBM de plates-formes numériques, de clouds hybrides, de services de conception numérique, ainsi que de l’expertise d’IBM en apprentissage automatique, intelligence artificielle, Internet des objets industriel et analyse de données pour améliorer encore ses connaissances des matériaux dans le ciment et le Béton Prêt à l’Emploi, ainsi que ses solutions et produits, y compris le béton préfabriqué, l’asphalte, le mortier et les solutions de construction.

« Les solutions basées sur les données et les technologies numériques ont le potentiel de transformer la construction de routes en des techniques plus durables, circulaires, à faible émission de carbone, à faibles ressources et rentables. ORIS joue un rôle déterminant dans la recommandation d’approches appropriées et adaptées à la construction de routes, minimisant ainsi coûts, impacts environnementaux et retards dans les projets », déclare Hervé Rolland, vice-président, solutions industrielles, IBM Europe. «Les services IBM aident les entreprises à établir les plates-formes adaptées à l’industrie qui prennent en charge la numérisation, la normalisation et la simplification rapides, ainsi que l’intégration verticale des opérations industrielles et commerciales ».