Photo puits de petrole

La demande mondiale sur le pétrole sera moins importante que prévue entre 2019 et 2020, selon l’Agence internationale de l’énergie (AIE). Dans son rapport mensuel sur le pétrole, l’AIE a révisé vendredi ses prévisions en raison d’une situation économique incertaine avec les tensions commerciales entre les Etats-Unis et la Chine.

L’agence s’attend, cette année, à une croissance de la demande en recul de 0,1 million de barils par jour (mbj). En 2019, la croissance de la demande devrait être de 1,1 mbj.

Pour 2020, la croissance de la demande sera en baisse de 50.000 barils par jour, précise la même source.

L’agence considère que les inquiétudes économiques ont pris le pas sur les tensions géopolitiques actuelles, notamment celles liées aux sanctions américaines contre l’Iran et à l’arraisonnement par ce pays d’un troisième navire étranger dans le Golfe.

Les tensions commerciales persistantes entre les Etats-Unis et la Chine, sont un autre facteur cité par l’agence.