L’Algérie a pêché la totalité de son quota annuel de thon rouge attribué par la Commission internationale pour la conservation des thonidés de l’Atlantique (ICCAT), soit 1650 tonnes au titre de l’année 2020, a indiqué mardi auprès du cabinet du ministère de la Pêche et des productions halieutiques.

Les 23 thoniers algériens autorisés à participer à l’opération ont ainsi pêché 1650 tonnes de thon rouge, selon la même source qui a rappelé que la campagne de pêche au thon avait pris fin le 2 juillet.

Lancée le 26 mai dernier, l’opération devait initialement s’achever le 1 juillet, mais en raison des conditions climatiques dans la zone de pêche internationale, comprise entre la Tunisie, l’Italie et Malte, son délai a été prolongé de dix (10) jours avec l’accord de l’ICCAT, ce qui a permis aux thoniers algériens de pêcher tout leur quota avant son expiration.

Le retour des 23 thoniers autorisés à participer à la campagne de pêche au thon rouge au titre de cette année se déroule dans des conditions normales, sachant qu’en raison de la situation sanitaire exceptionnelle induite par la pandémie de Covid-19, le ministère de la Pêche a dû coordonner avec celui de la Santé et les walis concernés pour veiller à ce que les mesures sanitaires nécessaires soient prises avant le départ des navires et à leur retour, a affirmé la même source.

Le ministère de la Pêche et des productions halieutiques a également coordonné avec le ministère des Affaires étrangères pour que l’opération soit menée à bien en coordination avec les autres pays concernés.

Par ailleurs, dans le cadre du nouveau programme du secteur (2020-2024), cette filière fera l’objet d’une évaluation minutieuse qui permettra d’améliorer les prochaines campagnes de pêche et de mettre à profit l’expérience acquise dans ce domaine pour développer la pêche en haute mer, selon la même source.

Avec APS