L’Algérie va célébrer dimanche l’Aïd el-Fitr, marquant ainsi la fin du mois de jeûne du Ramadan, a annoncé vendredi la Commission nationale de l’observation du croissant lunaire, relevant du ministère algérien des Affaires religieuses et des Wakfs.

Le croissant lunaire annonçant le début du mois de Chaoual 1441 n’ayant pas été observé dans aucune des régions du pays, la Commission a décidé que le jour de l’Aïd soit célébré dimanche et non pas samedi.

En annonçant l’Aïd pour dimanche, les Algériens auront jeûné pendant 30 jours.

Cette année, l’Algérie et tout le monde musulman célébrera cette fête religieuse dans un contexte particulier, marqué par la pandémie du nouveau coronavirus (COVID-19).

Contrairement à ce qui est de coutume, les Algériens ne pourront pas rendre visite à leurs proches, ni se retrouver entre amis, prier en groupe ou encore faire le rituel de la visite des tombes.