L’Algérie, de concert avec l’Argentine, a été officiellement reconnue mercredi par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) comme exempte de paludisme.
Selon un communiqué publié par l’OMS, la certification est accordée lorsqu’un pays démontre avoir interrompu la transmission autochtone de la maladie pendant au moins trois années consécutives.
L’Algérie est le deuxième pays de la région africaine de l’OMS à être officiellement reconnu comme exempt de paludisme, après Maurice qui a été certifié en 1973. L’Argentine est le deuxième pays de la région des Amériques à être certifié en 45 ans, après le Paraguay qui l’a été en juin 2018.
L’Algérie et l’Argentine ont notifié leurs derniers cas autochtones de paludisme en 2013 et 2010, respectivement.
« L’Algérie et l’Argentine ont éliminé le paludisme grâce à l’engagement sans faille et à la persévérance des populations et des dirigeants des deux pays », a déclaré Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l’OMS, cité par le communiqué.
« Leur succès sert de modèle pour d’autres pays qui s’efforcent de mettre fin à cette maladie une fois pour toutes », a-t-il ajouté.
« Le parasite du paludisme a été découvert pour la première fois chez l’homme il y a près d’un siècle et demi en Algérie, marquant ainsi une étape importante dans la lutte contre cette maladie », a rappelé de son côté Dr Matshidiso Moeti, directrice régionale pour l’Afrique.
Elle a ajouté que « désormais, l’Algérie a démontré au reste du continent africain qu’il est possible de vaincre le paludisme moyennant le leadership des pays, des mesures audacieuses, des investissements judicieux et de solides données scientifiques. Les autres pays africains peuvent tirer des enseignements de cette expérience ».
Le paludisme, contracté par la piqûre d’un moustique infecté, demeure l’une des principales causes de mortalité dans le monde. Selon les estimations de l’ONU, quelque 219 millions de cas et plus de 400.000 décès dus au paludisme ont été dénombrés en 2017. Environ 60% des décès concernent des enfants de moins de cinq ans.