Syringe and Pills high quality and high resolution studio shoot
Toutes les cinq minutes, deux enfants sont affectés par le diabète. Et l’environnement en serait responsable.

L’alerte est à prendre au sérieux.  L’Algérie est dans le top 3 des pays les plus touchés par le diabète, après la Chine et l’Inde.  C’est le constat alarmant dressé à la faveur d’une journée portes-ouvertes sur l’éducation thérapeutique des patients diabétiques, organisée à l’esplanade de Riadh El Feth, ce 14 novembre, intervenant dans le cadre de la célébration de la Journée mondiale du diabète.

Les organisateurs ont opté pour une organisation dynamique et vivace qui s’est traduite par la mise en place d’ateliers sous des chapiteaux installés pour la circonstance.

Des éducateurs et des facilitateurs ont été chargés du volet didactique et pédagogique, dans un cadre académique à caractère illustratif et épargné des débats longs et houleux.

Dès les premières heures, un afflux de personnes, particulièrement des diabétiques âgés, a été enregistré. Les ateliers ont vu, à des degrés divers, l’improvisation de débats entre patients et éducateurs, des cliniciens et des médecins notamment,  des Laboratoires Eli Lilly.

Il n’en demeure pas que l’Atelier ‘’Cuisine’’ fut incontestablement celui qui a été le plus visité. Les conseils relatifs à l’hygiène diététique que devait suivre le diabétique, les interdits et les privilégiés en matière d’alimentation et les horaires de consommation,  ont été au centre des activités de cet Atelier.

Les organisateurs ont tablé sur la communication grand public pour informer et surtout démentir quelques préjugés sur le diabète. Notamment en axant leur ‘’plaidoiries’’ sur les bienfaits de l’exercice physique, pour lutter contre la sédentarité, et l’importance de l’équilibre, lequel doit accompagner la prise de médicaments et l’injection de l’insuline, et ce, selon les types de diabète (type I et type II).

Le diabète chez l’enfant n’a pas été en reste, tout un atelier, ‘’Activités pour enfants diabétiques’’, lui a été consacré. Car comme révélé par un professeur, pas moins de 2 enfants chaque cinq minutes sont affecté par le diabète. Et l’environnement en serait responsable.  Les Laboratoires Eli Lilly ont organisé en collaboration avec la Société algérienne de Diabétologie (Sadiab), cette journée portes-ouvertes sur l’éducation thérapeutique des patients diabétiques.