L’Opérateur du Système électrique national, filiale du groupe Sonelgaz, a enregistré ce samedi 06 juillet à 15h00, un nouveau pic historique de la consommation électrique estimé à 14 343 MW, a indiqué un communiqué du ministère de l’Energie.

 « La demande en énergie électrique a connu une croissance importante, atteignant en termes de Puissance Maximale Appelée (PMA), une évolution de près de 5% sur le réseau interconnecté nord, en comparaison avec la PMA enregistrée durant l’été 2018 », a relevé le même communiqué.

Selon le ministère de l’Energie, « la forte croissance de la consommation de l’électricité par les foyers algériens, notamment pour les besoins de climatisation, explique cette hausse de la demande qui s’est exprimée de manière intense durant cet épisode de fortes chaleurs sur l’ensemble du territoire algérien ».

Le ministère assure, à ce propos, qu’en dépit de cette forte croissance et des difficultés liées, notamment à la gestion des incidents en période de forte demande, « les sociétés du groupe Sonelgaz ont réussi à assurer l’alimentation des clients dans de bonnes conditions de qualité et de continuité ».

« le Groupe Sonelgaz prépare comme chaque année le passage à la saison d’été, en réalisant les travaux de maintenance tout le long de l’année sur les ouvrages existants mais encore en mettant en œuvre les travaux de réalisation et de mise en service des ouvrages de production, transport et distribution de l’électricité venant renforcer les différents réseaux électriques », souligne la même source.

Le ministère de l’Energie rappelle dans son communiqué qu’en 2018, « les efforts de développement des infrastructures énergétiques pour répondre dans les meilleures conditions à la demande nationale, notamment pour la pointe de l’été se sont poursuivis ».

« Les capacités des infrastructures énergétiques nationales ont été renforcées par la réalisation de: – 1 500 MW additionnels pour la production d’électricité, – 10 ouvrages postes et 42 ouvrages lignes pour le transport de l’électricité, – 72 DP Gaz, 03 antennes infrastructurelles et l’alimentation en gaz de 04 centrales, – 10 282 km de réseaux pour la distribution de l’électricité, – 6 259,4 km de réseau pour la distribution du gaz », précise le communiqué.

Par ailleurs, le ministère de l’Energie tient à souligner que « la consommation électrique étant fortement liée à la hausse des températures, de nouvelles pointes de consommation électrique ne sont pas à écarter durant les prochaines périodes caniculaires ».