Selon le groupe international des importateurs de GNL (GIIGNL), l’Algérie a été classée deuxième plus gros fournisseur d’Europe en gaz naturel liquéfié (GNL) durant l’année 2018.

Avec 9.29 millions de tonnes d’exportation pour l’année dernière, l’Algérie arrive derrière le Qatar, premier plus gros exportateur d’Europe en GNL, avec 16.42 millions de tonnes.

Selon le rapport de GIIGNL, l’Europe a enregistré une hausse de 6,4%  dans ses importations de GNL en 2018, par rapport à 2017, avec un total de 48,91 millions de tonnes. Cette augmentation est due à la hausse de la demande en provenance de plusieurs pays d’Europe, dont la Belgique, les Pays-Bas, la Pologne, la Finlande et Malte. En revanche, la Lituanie, la Grèce, la Suède et l’Espagne ont diminué le volume de leurs achats, rapporte le même rapport.

Concernant le volume d’exportations de gaz liquéfié vers Asie, la palme revient à l’Australie avec 66,54 millions de tonnes, suivie du Qatar avec 56,78 millions de tonnes et de la Malaisie avec 24,66 millions de tonnes.

Au niveau global, les importations du GNL ont augmenté de 8,3% en 2018 pour franchir la barre de 313,9 millions de tonnes. Cette croissance s’explique avant tout par le lancement de nouveaux sites de production en Australie, aux États-Unis et en Russie.