L’Algérie pourra exporter de l’essence à partir de l’année prochaine. C’est ce qu’a indiqué, lundi, le directeur général de la raffinerie d’Alger, Hassen Boukhalfa.

L’exportation sera possible, selon lui, grâce aux projets de mise à niveau et modernisation des raffineries.

En 2019, L’Algérie a produit près de 2,7 millions de tonnes d’essence mais a importé pour satisfaire les besoins du marché nationale qui avoisine les 4 millions de tonnes.