La chancelière allemande Angela Merkel a déclaré mardi qu’il n’y avait pour le moment aucune raison de lever l’interdiction d’exportations d’armes à l’Arabie saoudite.

« Pour le moment, je ne vois aucune condition préalable pour que la position du gouvernement fédéral change », a dit Mme Merkel lors d’une conférence de presse à l’issue d’une rencontre avec le roi Abdallah II de Jordanie, en visite à Berlin.

L’interdiction, qui devait expirer fin septembre, a été mise en place après la mort du journaliste saoudien Jamal Khashoggi l’année dernière et s’applique à tous les pays impliqués dans la guerre au Yémen.

Mme Merkel a ajouté que la position de l’Allemagne était « déterminée par le conflit au Yémen » et qu’un règlement diplomatique des hostilités dans ce pays était urgente.

La chancelière allemande a également condamné les attaques de drone contre des installations pétrolières en Arabie Saoudite du week-end dernier, affirmant que l’Allemagne attend de plus amples informations sur les responsables des attaques.