L’Europe est le 3ème producteur mondial de viande bovine, avec 7,8 millions de tonnes produites en 2016.

 

Les producteurs français de viande bovine fraiche ont lancé, dernièrement, une campagne de promotion de leurs produits en vue de conquérir le marché algérien. C’est sous la coupe de l’Union européenne que les Français entendent atteindre leur objectif,  avec un mode d’élevage traditionnel et selon les normes sanitaires européennes. L’information a été livrée par Emmanuel Bernard, président d’Interbev France, organisme regroupant des producteurs de viande,  lors d’une conférence de presse organisée aujourd’hui  sur les opportunités d’affaires algéro-européennes dans la filière de la viande bovine.

Pour le représentant d’Interbev France, « le marché algérien reste intéressant, vu la proximité géographique et la suspension par l’Algérie de l’importation des viandes congelés. Par contre les circonstances de ce retour sur le marché algérien n’a rien à voir avec l’arrivé du mois de ramadan, ni les circonstances du scandale sanitaire qui a touché les viandes bovines au Brésil, l’un des principaux fournisseurs de l’Algérie ».

A noter que l’Europe est le 3ème producteur mondial de viande bovine, avec 7,8 millions de tonnes produites en 2016. 20% de cette production provient de la France, premier producteur européen.