Le professeur Ahmed Laraba, président de la commission chargée de la révision de la Constitution, a appelé ce lundi à « trouver des techniques juridiques qui pourraient effectivement figer la question de la limitation des mandats présidentiels ».

Lors de son passage à la radio nationale, Laraba a indiqué que la question de la limitation des mandats était inscrite dans la Constitution de 1996, mais cela n’a pas empêché qu’elle soit soumise à la révision en 2008.

Concernant la question de l’immunité, le président de la commission a souligné que le droit relatif à ce statut ne doit pas continuer d’exister de la sorte. Il a affirmé, à ce propos, qu’il y a eu « des abus considérables ».

Par ailleurs, Laraba a rappelé que la mission principale de la Commission est simplement d’élaborer des propositions.

Il a appelé, dans ce sens, à éviter les malentendus et les équivoques, en précisant que le comité est chargé, non pas d’adopter, mais de faire des propositions.

« Nous sommes un comité d’experts constitutionnalistes et experts en droit. Nous ne sommes pas une constituante mais un comité chargé d’élaborer des propositions qui seront soumises au Président de la République », a-t-il souligné.