« L’armée algérienne est ciblée par des cercles suspects », a déclaré aujourd’hui le chef de l’Etat-major de l’armée, Ahmed Gaïd Salah, lors d’une conférence organisée au cercle militaire de Beni Messous à Alger.

L’armée fait l’objet, selon lui, de « campagne enragée ». Selon le conférencier, la bande (El Issaba) « veut tromper l’opinion publique en créant une rupture entre le peuple et l’armée ».

Il a estimé, en outre, que le slogan « Etat civile et non militaire » est employé par la bande pour jouer avec l’avenir du peuple.

Ahmed Gaïd Salah a rappelé que « l’armée algérienne a déjà déjoué des plans abjecte (de la bade) et n’a d’autres souci que l’intérêt du pays ».

A noter que la conférence animée par le chef de l’Etat-major concerne les rapports entre l’armée et la société.