Le ministre de l’Energie, Abdelmadjid Attar, a indiqué vendredi à Skikda que l’augmentation des tarifs de l’électricité et du gaz “ne concerne pas les clients ordinaires (ménages ndlr)”.

“Les clients ordinaires ne sont pas concernés par la stratégie de hausse des prix de l’électricité et du gaz’’ a relevé le ministre, lors de la présentation d’un exposé sur le secteur de l’énergie et les activités pétrochimiques dans la wilaya de Skikda, tenue à la salle de conférence du complexe de liquéfaction de gaz naturel réfutant tout ce qui a été rapporté par certains journaux et réseaux sociaux, à ce sujet.

M.Attar a ajouté que “la hausse des prix concernera certains secteurs, tels que ceux à usage industriel et les grands secteurs du tourisme et d’autres”.

Evoquant la couverture en gaz naturel dans la wilaya de Skikda, estimée à 38%, M.Attar a considéré que ce pourcentage reste “très faible” par rapport au taux national qui atteint 68%.

De son côté, le président et directeur général (PDG) du Groupe Sonelgaz, Chaher Boulakhras, a expliqué que “le taux de raccordement au réseau du gaz naturel dans la wilaya de Skikda a atteint 55% relevant que la non réalisation des branchements à l’intérieur des maisons s’est répercutée sur le taux de couverture en cette énergie”.

Le PDG du Groupe Sonelgaz a souligné que “30 des 38 communes de la wilaya de Skikda ont bénéficié du raccordement au réseau de gaz naturel, tandis que les travaux de raccordement en cette même énergie sont en cours dans 7 autres collectivités locales”.

Il a ajouté que la commune de Kanoua, à l’extrême Ouest de la wilaya est “la seule collectivité locale dans la wilaya, où aucun projet de raccordement au gaz naturel n’a été inscrit pour l’instant”.

Par ailleurs, le ministre a relevé que “la nouvelle priorité pour le secteur de l’énergie est l’approvisionnement des habitants des zones d’ombre en cette énergie vitale”, soulignant “la pression exercée sur le Groupe Sonelgaz pour alimenter les zones d’ombre avec cette substance dans les meilleurs délais”.

S’agissant des activités pétrochimiques, le président et directeur général de Sonatrach, Toufik Hakkar, a déclaré que “la zone industrielle de Skikda est saturée et ne peut accueillir toutes les activités”, proposant la création de nouvelles zones industrielles.

Il a, dans ce volet, expliqué que cinq (5) zones de développement des activités pétrochimique sont inscrites en phase d’études.

Le ministre qui a eu à écouter un exposé sur le projet d’extension du port pétrolier, confié à une entreprise chinoise, pour un investissement de prés de 53 milliards de dinars a instruit à l’effet d’intégrer parmi l’équipe réalisatrice “des compétences algériennes pour leur permettre d’acquérir de l’expérience qui sera mise à profit lors du lancement du projet du port de Cherchell à Tipaza”.

M.Attar a qualifié le projet du port de Cherchell par “le projet du siècle”.