Les prix du pétrole ont terminé en nette baisse ce lundi, en raison des tensions croissantes entre Washington et Pékin sur l’économie mondiale.

Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en octobre est tombé à son plus bas niveau depuis janvier, en s’affichant à 59,81dollars.

En effet, le président américain, Donald Trump, a relancé jeudi la guerre commerciale contre la Chine, en annonçant son intention d’étendre des droits de douane supplémentaires sur les importations chinoises à compter du 1er septembre.

Selon les spécialistes, « tout ce qui pourrait entraver la croissance des deux premières puissances économiques mondiales (États-Unis et la Chine), fait craindre un ralentissement de la croissance mondiale, et donc de la demande en énergie ».

L’autre élément qui a eu son impact sur les prix de l’or noir, c’est l’annonce ce dimanche par l’Iran de la saisie d’un troisième bateau étranger dans le Golfe persique en moins d’un mois, dans cette région stratégique au cœur des tensions entre Téhéran et Washington. Mais les analystes estiment que ces éléments « faisaient pâle figure à côté des perspectives assombries de la demande mondiale.