Le corps de l’octogénaire Zineb Zerari, épouse Redouane, victime algérienne des émeutes des gilets jaunes à Marseille n’a toujours pas été rapatrié.

D’après son fils, Sami Redouane,  le procureur de la République a ordonné l’ouverture d’une enquête et l’autopsie du corps de la victime et jusqu’à présent aucune autorisation de rapatriement n’a été délivrée.

«Le procureur a dit que l’autorisation  de rapatriement ne peut être délivrée car l’enquête doit être complétée par des résultats d’analyses et que ceux-ci  devaient être envoyés de Lyon à Marseille », explique notre interlocuteur.

Il faut noter que  Sami Redouane a déclaré, il y a quelques jours,  que deux policiers ont délibérément tiré une grenade lacrymogène sur sa mère.

Rappelons que Mme Zineb Zerari avait un statut de résidente en France. Elle faisait des allers-retours entre les deux pays pour des soins.  Elle s’y était rendue, cette fois-ci, pour un contrôle médical. Elle était arrivée à Marseille le 4 septembre dernier.