Le café presse politique n’a pas pu trouver de sujets conviviaux pour son 1er numéro de ramadan. C’est l’actualité qui a décidé.

 

L’Algérie a été sévèrement interpellée par l’instance des nations unies en charge des droits de l’homme. Le gouvernement algérien ne respecte pas le droit international en matière de traitement des migrants. Les expulsions collectives sont interdites. Elles se sont intensifiées ces derniers mois. Les associations et les ligues de défense des droits de l’homme en Algérie ont réagi à partir d’Oran. Une pétition nationale a été lancée pour que cela cesse. Elle n’est pas selon Leila Berrato, étrangère à la réaction de l’ONU. 

« Le café presse politique de Radio M a livré des détails précis sur les pratiques répressives qui valent à l’Algérie d’être ainsi pointée pour maltraitance des migrants. Rafles de nuit, transbordement par bus jusqu’à Tamanrasset, internement administratif, transfert sur benne de camions militaire ouverte au soleil jusqu’à la frontière du Niger (le plus souvent) et expulsion dans le désert au de-là de la frontière. Procédé dégradant, en infraction avec le droit qui oblige au traitement au cas par cas dans les situations des séjours irréguliers.

Pourquoi le gouvernement Ouyahia et son ministre de l’intérieur Nourredine Bedoui font-ils du zèle sur ce dossier ? Pourquoi risquer d’encore abimer l’image du pays à l’international ? Il y’a peu ou pas de départs de migrants subsahariens  des côtes algériennes vers le sud de l’Europe. Cela exclu donc une « concession » d’Alger aux pressions de l’Union européenne pour canaliser un flux qui n’existe pas.  Le programme de reconduite massive à la frontière est un agenda algérien.

Le CPP l’a décortiqué. Avec l’intonation inévitable que suggère un tel sujet. Les invités du talk politique de Radio M ont également débattu de  la ligue arabe et de la proposition de Louiza Hannoune d’y geler l’adhésion algérienne. Un sujet inévitablement clivant lorsque autour de Khaled Drareni, se retrouve sur le plateau, entre autres, Amar Ingrachen et HacenOuali. C’est chaud, et c’est sur Soundcloud (Audio) et Youtube (Vidéo).