Le dégel des comptes bancaires des groupes Haddad, Tahkout et Kouninef, désormais gérés par des « administrateurs indépendants », se fera « dans les plus brefs délais » a indiqué, aujourd’hui à l’APS, le ministre des Finances, Mohamed Loukal.

Le ministre a signalé que le dégel des comptes bancaires allait systématiquement permettre à ces entreprises de payer les arriérés de salaires des employés des trois groupes dont les patrons, accusés d’être impliqués dans des affaires de corruption, sont actuellement en prison.

« Parfois, les gens confondent entre administrateur et liquidateur. Ce dernier est désigné pour liquider une entité avant sa dissolution. Or, le rôle de l’administrateur indépendant est, au contraire, de sauvegarder la société et veiller à réunir les conditions de sa bonne gouvernance », a précisé Mohamed Loukal. Il a ajouté, dans ce contexte, que l’objectif du gouvernement était de « conforter les assises financières et opérationnelles de ces entités, dans le cadre de la sauvegarde de leurs potentiels de production et d’emplois ».

Le 22 août dernier, le juge enquêteur, saisi des dossiers des sociétés appartenant aux groupes Haddad, Tahkout et Kouninef, a rendu des ordonnances de désignation de trois administrateurs, experts financiers agréés, pour la gestion de ces sociétés.