19H00: selon Said Salhi, vice-président de la LADDH (Ligue algérienne des droits de l’hommes), des manifestants ont été interpellés à la fin des manifestations au niveau de la Grande poste au moment où d’autres ont été dispersés à coup de matraque.

17H45: A Alger, les manifestants commencent à se disperser.

17H15: des manifestants s’accrochent avec des policiers près de la Grande poste. Aucune interpellation n’est enregistrée.

Des manifestants réclament un Etat civil dans les rues de la ville de Ouargla.

Rassemblement au centre-ville de Sidi Bel Abbès

Tizi-Ouzou: des milliers de manifestants revendiquent un Etat civil et le départ du tout le système.

Des dizaines de milliers de manifestants à Bejaia scandant: « on veut un Etat civil et non militaire ».

Des milliers de manifestants à Bourdj Bou Arerridj chargent le chef de l’Etat-major de l’ANP, Ahmed Gaid Salah

Grande manifestation à Oum El Boughi sous le slogans « la solution est politique ».

Des dizaines de manifestants entament une marche dans les rues d’Ain El Beida, dans la wilaya Oum El Bouaghi. Ils appellent au boycott des élections du 4 juillet prochain.

15H30: au niveau de la Grande poste, à Alger, des manifestants s’approchent des policiers qui garde le lieu pour leur parler. Des débats s’engagent entre quelques policiers et des manifestants sur la situation du pays.

A Relizane, des centaines de manifestants réclament le départ de toutes les figures du régime.

Des centaines de manifestants commencent à marcher dans la ville de Batna.

Alger-centre: Avec la chaleur et le jeûne, les personnes âgées deviennent faible. Les secouristes volontaire de la révolution sont en exercice et font des testes de Glycémie et des prises de tension artérielle

11h40: venue manifester à la Grande Poste, comme chaque vendredi, Me Mustapha Bouchachi a appelé les manifestants à continuer à « manifester pacifiquement et à ne pas répondre aux provocations « .

11h30: A Alger-Centre, les premiers manifestants marchent entre la Grande Poste et la Place Audin.

10H30: plusieurs personnes ont été interpellées par la police à Alger-centre, notamment du côté de la Grande poste et de la rue Hassiba. Des journalistes ont été empêchés par la police de prendre des photos.

9H40: on signale des interpellations du côté de la Grande poste, à Alger.

09H00: un important dispositif de sécurité est installé à Alger centre.