image fce
Elles ne sont pas nombreuses mais la qualité des personnes qui ont « gelé leur participation au Forum des chefs d’entreprises » en fait une véritable crise pour l’organisation patronale. Particulièrement ciblé, son président Ali Haddad qui est au devant de la scène à cause de la fuite de sa conversation avec le désormais ancien directeur de campagne de Bouteflika, Abdelmalek Sellal.

Ce matin, Hassan Khelifati, P-DG d’Alliance Assurance et membre du FCE depuis 17 ans, annonçait le “gel de son appartenance” à l’organisation patronale. Sur sa page Facebook, il fait état de sa “désapprobation des méthodes du FCE, en démissionnant de l’exécutif depuis 2014 et le non renouvellement de sa cotisation depuis 2017”.

Il sera suivi par le vice-président du FCE, Laid Benamor, P-DG du groupe Amor Benamor, annonce sa démission de ce poste et le gèle “son appartenance au FCE”, par la voie d’un communiqué.

Au tour de Mohamed Arezki Aberkane, P-DG de Sogemetal, d’annoncer son départ du FCE dans un communiqué, daté du 27 février 2019.

Le P-DG de Sogemetal reproche à Ali Hadad “des propos insultants à l’égard de la population de la wilaya de Tizi-Ouzou, face auxquels “il lui est impossible moralement de feindre le silence”. Mohamed Arezki Aberkane dit également refuser de faire partie d’une organisation patronale “qui prône l’anathème et le mépris à l’égard de tout un peuple qui exprime librement et dignement une revendication, qui est la sienne”.