Véritable vache à lait de l’ancien régime, l’Ansej (Agence nationale de soutien à l’emploi des jeunes) connaît un profond changement au niveau de ses directions à l’échelle du territoire national.

L’Ansej, soit l’organisme algérien chargé de la gestion d’un fonds de crédit pour la création d’entreprises, fait l’objet d’un vaste remaniement au niveau de ses directions régionales. Ce mouvement, décidé par le gouvernement, obéit aux nouvelles orientations et la feuille de route gouvernementale en matière d’investissement et de création d’entreprises.

Cette organisme chapeauté par le Ministre délégué auprès du Premier Ministre et chargé de la petite entreprise publie, en effet, la liste nominative des nouveaux Directeurs devant piloter l’entreprenariat des jeunes au niveau local.

« Le Ministre délégué a procédé à un vaste mouvement dans les rangs des directeurs de l’Ansej, lequel a touché tous les directeurs des antennes wilayales de l’Agence (Ansej) », informe un communiqué officiel qui précise que ce remaniement vise à améliorer les performances de l’Ansej et à créer la cohésion entre le développement des très petites entreprises TPE et autres PME et la nouvelle vision économique du pays.

Rappelons que des observateurs ont épinglé ce dispositif d’aide à la création de l’emploi qu’est l’Ansej, et ont dénoncé des crédits accordés au profit de projets chimériques, lesquels n’ont jamais été remboursés.