« Nous avons entendu et compris les appels des manifestants. Nous allons faire le nécessaire pour répondre aux revendications du peuple. Nos portes sont ouvertes au dialogue avec toutes les parties », a déclaré le nouveau Premier ministre, Noureddine Bedoui lors d’une conférence de presse animé, aujourd’hui à Alger.

Très évasif, il a assuré que la dernière lettre adressée par le président de la République au peuple algérien était une réponse aux revendications populaires.

Pour Bedoui, « le gouvernement sera un facilitateur pour la tenue de la conférence et non un organisateur ».