Le plan d’action du gouvernement promet d’assainir la sphère financière nationale, ébranlée jusqu’à récemment par des scandales politico-financiers de grande ampleur.

Pour moraliser ce secteur sensible, le gouvernement annonce la lutte contre la fraude financière sous toutes ses formes. « Pour lutter contre les fléaux financiers, tous les moyens de l’Etat seront mobilisés en vue d’intensifier la lutte contre les fausses déclarations, la fraude fiscale ainsi que les infractions douanières, particulièrement en matière de surfacturation et de fuite de capitaux », est il noté dans le document, rubrique « Réforme fiancière et renouveau économique ».

Le même document souligne que les organes de contrôle, notamment la Cour des comptes et l’Inspection Générale des Finances, verront leurs attributions élargies et leurs moyens renforcés pour lutter contre ces fléaux. Un organisme multisectoriel sera, par ailleurs, mis en place pour lutter efficacement contre la fraude fiscale et financière, précise le document. Le renforcement du contrôle interne de l’administration fiscale et douanière est également prévu.