L’offre qui serait lancée  en Algérie à travers la banque Natixis comprendrait un compte courant, sans épargne ni crédit».

 

Le groupe bancaire français BPCE (Banques populaires et Caisses d’épargne) prévoit de lancer une banque mobile communautaire, Fidor Bank, en Algérie,  à travers sa filiale locale Natixis, a rapporté vendredi le journal économique Les Echos. «Doté désormais d’un actionnaire solide, qui en fait un actif stratégique pour sa mue numérique, Fidor veut en effet partir conquérir la France et l’Algérie », indique le journal qui précise que « la néobanque doit lancer ses services sous peu » en Algérie.

Selon le site spécialisé cBanque, l’offre envisagée en Algérie comprendrait un compte courant, sans épargne ni crédit». La même source explique le choix de BPCE de lancer une banque mobile en Algérie par le fait «certaines technologies et certains aspects relatifs à l’expérience utilisateur, notamment l’ouverture de compte par visio-conférence, seraient communs aux versions française et algérienne.