Le Groupe d’amitié UE-Maghreb lancé en septembre derniers à l’initiative de députés du Parlement européen vient de se doter d’une plate-forme d’échanges sur la toile. Pour début de l’année, il lance également  un appel pour l’intégration maghrébine ainsi qu’un manifeste pour soutenir le projet d’un Maghreb uni, pluriel et démocratique.

 

Le Groupe d’amitié UE-Maghreb lance officiellement son site web www.ue-maghreb.org qui se veut une « véritable plateforme d’échanges commune ». On y trouve  toute l’actualité du Groupe : les conférences, les débats et les événements, ainsi que toute information importante relative au rapprochement euro-maghrébin.

« Mais le site a également un autre objectif majeur : celui de réunir les voix des Maghrébins et des Européens dans un Appel commun pour l’intégration maghrébine », annonce l’initiatrice du projet, la députée au Parlement européen Malika Benarab-Attou dans un communiqué rendu public ce jeudi.

Pour elle, la proximité géographique, culturelle et historique fait de l’Afrique du Nord et de l’Union Européenne des partenaires incontournables dans une vision méditerranéenne fraternelle. Mme Bearab-Attou lance, à cette occasion, une invitation à l’ensemble des dirigeants maghrébins et européens  à signer l’appel pour l’intégration maghrébine.

Le Groupe d’amitié a également lancé un manifeste pour soutenir le projet d’un Maghreb uni, pluriel et démocratique. Ces deux pétitions ont déjà recueilli l’adhésion d’une centaine de personnalités ; des parlementaires, universitaires et journalistes notamment.

Espace pour la construction du Maghreb

Lancé le 24 septembre 2013 au Parlement européen à Bruxelles à l’initiative des eurodéputés :Malika Benarab-Attou, Sonia Alfano, Carmen Romero Lopèz et Garcés Ramon Vicente, le Groupe d’amitié UE-Maghreb a pour ambition d’être un espace de construction collective de propositions, d’analyses et de questionnements qui permettront de contribuer à un large débat public sur la question de l’intégration maghrébine.

« Nous devons réfléchir, agir et apporter des solutions concrètes aux enjeux des peuples de la zone euro-méditerranéenne », avait déclaré Mme Benarab-Attou. Pour elle ce Groupe d’amitié UE-Maghreb s’adresse aux parlementaires et aux acteurs des sociétés civiles européenne et maghrébine qui se retrouvent autour des principaux objectifs de la construction d’un Maghreb uni, pluriel et démocratique.

Selon elle, atteindre cet objectif  passe par l’organisation des débats et des réflexions concernant les enjeux démocratiques tant au Maghreb qu’en Europe et participer au rapprochement UE-Maghreb;  constituer un espace de plaidoyer pour les parlementaires désireux d’aller de l’avant dans la construction d’un partenariat euromaghrébin ambitieux;  développer et promouvoir des initiatives importantes telles que le soutien à l’intégration maghrébine qui fait l’objet de l’UMA et renforcer les relations entre parlementaires maghrébins et parlementaires européens pour développer de réelles synergies et collaborations.