En tout, 20 malades se sont  rétablis et 36 autres sont toujours en soins.

La grippe porcine (H1N1) a tué seize personnes au Maroc, ont indiqué les autorités sanitaires du royaume, soulignant que 36  autres étaient toujours sous traitement. 

S’exprimant devant les députés, le porte-parole du gouvernement, Mustapha  El Khalfi, cité par la presse locale ce mercredi, a indiqué que « 16 personnes  sont décédées par la grippe A (H1N1), alors que 20 malades s’étaient  rétablis et que 36 autres étaient toujours en soins ». 

Lors de son intervention consacrée au dispositif déployé par le ministère  de la Santé pour contrôler la prolifération du virus H1N1, le responsable a affirmé que compte tenu des résultats des analyses de 656 prélèvements  sanguins effectués sur des personnes suspectes « il s’est avéré que la  situation épidémiologique est similaire à celle enregistrée au niveau  international ».

La grippe porcine – ou grippe A – est le nom commun utilisé pour le virus  H1N1, maladie respiratoire qui se contracte au contact des porcs et se  transmet ensuite d’homme à homme par inhalation.  En 2009, après des cas déclarés aux Etats-Unis et au Mexique,  l’Organisation mondiale de la santé (OMS) avait lancé une alerte de  pandémie, levée en 2010.