Le maréchal Khalifa Haftar, leader de l’armée nationale libyenne (ANL) a quitté Moscou lundi sans signer l’accord de cessez-le-feu comme prévu.

L’accord a été cependant signé par le Premier ministre Fayez al Serraj, à la tête d’un gouvernement dit d’entente nationale (GEN) reconnu par l’ONU.

L’accord de cessez-le-feu avait été proposé par Moscou et Ankara et devait donner la possibilité de trouver une solution pacifique au conflit au conflit qui s’est intensifié depuis l’année 2014.