Les délégations de la Ligue arabe et la Lybie, le Gabon, la Côte d’ivoire, le Burundi, la Tunisie, la Guinée, Ghana ont exprimé leur soutient à la candidature du Maroc.

 

Le royaume du Maroc accueillera la 52ème session de la conférence des ministres des finances, de la planification et du développement économique, qui se tiendra au mois de mars 2019, a-t-on appris mardi à Addis-Abeba à la clôture de la 51ème session au siège de la Commission économique pour l’Afrique (CEA).

Dans son règlement statuaire, la conférence des ministres des finances africains se tient par défaut au siège de la commission à Addis-Abeba en Ethiopie, sauf si un pays membre se porte volontaire pour accueillir la conférence.

Le ministre des de l’Economie et des finances marocain avait exprimé, lundi, lors de la conférence des ministres, la volonté de son pays d’accueillir la prochaine édition. Un souhait qui s’est concrétisé mardi lorsque la délégation marocaine à la CEA a annoncé officiellement sa proposition.

Lors de son intervention, le représentant de la délégation marocaine a exprimé « la volonté du Maroc de donner un autre souffle au processus de développement du continent et  son engagement pour  que la prochaine session soit une réelle réussite ».

Les délégations de la Ligue arabe et la Lybie, le Gabon, la Côte d’ivoire, le Burundi, la Tunisie, la Guinée, Ghana ont exprimé leur soutient à la candidature du Maroc pour accueillir la 52ème session.