Le ministre marocain de l’Energie, Aziz Rabbah, a démenti jeudi dans une déclaration à la presse « les allégations selon lesquelles le gazoduc transportant le gaz algérien via le Maroc vers l’Europe devrait être fermé au terme de son contrat en 2021 ».

« C’est faux, l’Espagne, le Maroc et l’Algérie ont besoin de développer la coopération dans ce secteur », a indiqué le ministre, n’excluant pas que l’accord sur le gazoduc Maghreb-Europe, qui arrive à expiration en 2021, puisse être reconduit.

« C’est faux de dire que le gazoduc traversant le Maroc va être fermé. Ce sont des allégations médiatiques fausses », a-t-il tranché.

Le gazoduc Maghreb-Europe, long d’environ 1.300 km, part d’Algérie et rejoint Cordoue en Espagne via le Maroc.

Entré en service le 1er novembre 1996 avec une capacité de transport initiale de 8,5 milliards de m³ par an, il a vu cette capacité augmenter à 13,5 milliards de m³ par an en 2005. Son contrat d’exploitation est d’une durée de 25 ans.

Xinhua