D’après le ministre marocain du Tourisme, du Transport aérien, de l’Artisanat et de l’Economie sociale, Mohamed Sajid, a annoncé qu’il comptait attirer 500.000 touristes chinois chaque année d’ici à 2020.

 

Les touristes chinois ont été nombreux à choisir le Maroc cette année pour leurs vacances de la Fête du printemps, période festive marquant le Nouvel An chinois.  Dans les hôtels et restaurants du pays, on constate qu’un grand nombre de touristes chinois sont arrivés récemment.

Dans la ville de Marrakech, au sud du Maroc, des bus touristiques remplis de touristes chinois étaient visibles pendant toute la Fête du printemps.  Au Jardin Majorelle, célèbre attraction touristique de la ville, deux jeunes touristes chinoises ont déclaré à Xinhua qu’elles avaient choisi le Maroc comme destination pour découvrir le charme unique de l’Afrique du Nord. Elles ont voyagé pendant 15 jours le long de la route touristique classique, visitant Casablanca, Marrakech, le Sahara, Fès, Chefchaouen et Tanger.

Outre la route classique que la plupart des gens choisissent, les touristes chinois ont également visité d’autres villes touristiques marocaines telles qu’Essaouira, Tétouan et Ifrane.  Wang Shuo, agent de ventes de China International Travel Service, a déclaré à Xinhua que de plus en plus de Chinois souhaitent voyager au Maroc ces dernières années, en particulier pendant la Fête du printemps et la Fête nationale.

En juin 2016, le Maroc a décidé d’exempter de visa les ressortissants chinois. Depuis, le nombre de touristes chinois au Maroc a explosé.  Lors du Forum pour la coopération touristique sino-marocaine tenu début février à Casablanca, le ministre marocain du Tourisme, du Transport aérien, de l’Artisanat et de l’Economie sociale, Mohamed Sajid, a annoncé qu’il comptait attirer 500.000 touristes chinois chaque année d’ici à 2020.

M. Sajid a indiqué que le Maroc travaillait à améliorer les hôtels, les moyens de transport et l’accueil des touristes. Il a précisé que des vols directs entre le Maroc et la Chine étaient en cours de négociation, ce qui est l’un des facteurs clés pour renforcer l’attrait du Maroc pour les touristes chinois.