Le Maroc et la Guinée Bissau ont examiné, jeudi à Rabat, les moyens permettant d’identifier les secteurs et les actions visant à saisir tout le potentiel des relations entre les deux pays.
Lors d’un point de presse conjoint à l’issue de ses entretiens avec la ministre des Affaires étrangères et des Communautés de la République de Guinée-Bissau, Mme Suzi Clara Barboa, qui effectue une visite de travail au Maroc, la première au Maroc depuis sa nomination, le ministre marocain des Affaires étrangères, Nasser Bourita a souligné qu’il a convenu avec son homologue bissau-guinéenne d’entretenir le contact et de maintenir la régularité des entretiens, annonçant une prochaine réunion en septembre en marge de l’Assemblée générale des Nations-Unies.
Il a indiqué avoir convenu avec son homologue à travailler sur la tenue prochaine de la Commission mixte bilatérale, saluant, à cette occasion, « l’amitié sincère, la solidarité permanente et le soutien mutuel » dans les relations unissant le Maroc et la Guinée-Bissau.
Les entretiens entre les deux parties ont également permis de marquer la position du Maroc quant au soutien du processus de stabilisation en Guinée-Bissau, a fait savoir M. Bourita qui a exprimé le vœu du Maroc de voir ce processus mené à terme, pour permettre ainsi au peuple bissau-guinéen de « disposer d’institutions stables, légitimes », qui peuvent répondre à ses aspirations.
Tout en qualifiant le Maroc de « partenaire historique », la cheffe de la diplomatie bissau-guinéenne a, de son côté, reconnu le rôle qu’a joué le Maroc en faveur de l’indépendance de son pays et les efforts qu’il continue de déployer pour sa stabilité.
Elle a aussi mis en exergue les efforts déployés par le Maroc au profit des populations bissau-guinéennes en matière d’éducation, de santé, de défense et d’appui aux institutions gouvernementales pour la sauvegarde de la stabilité.