Le Maroc est le premier bénéficiaire de la coopération technique et financière de l’Union Européenne (UE) dans la région du voisinage au titre de l’instrument de la politique européenne de voisinage (PEV), à l’exception de la Palestine.

 

Le Maroc est aussi le premier pays de la région du Sud de la Méditerranée à avoir conclu un partenariat pour la mobilité avec l’UE, après ceux conclus dans le cadre du partenariat oriental et avec le Cap Vert. L’UE est toujours le plus important partenaire commercial du Maroc et le premier investisseur étranger. La mise en œuvre de plusieurs accords commerciaux a permis la suppression définitive des droits des douanes sur des échanges des produits industriels ainsi que de beaucoup de produits de l’agriculture et la pêche, ce qui a donné lieu à une dynamisation des échanges commerciaux.

Dans ce sens, l’ambassadeur de l’UE au Maroc, M. Rupert Joy, a souligné, lundi soir à Casablanca que des fonds additionnels de 80 millions d’euros en 2011-2012 et 48 millions d’euros en 2013 ont été alloués au Maroc pour appuyer les réformes démocratiques et le développement économique durable et inclusif sous le programme SPRING.

De son côté, la Banque Européenne d »Investissement (BEI) contribue également au développement économique et social au Maroc. Depuis 2002, la BEI a financé à hauteur de 2,6 milliards d’euros des projets dans différents secteurs d’activité : énergie, environnement, finance, capital humain, industrie, transport, capital investissement. Exemples de projets financés : construction de routes, assainissement de l’eau, site d’énergie solaire de Ouarzazate, extension de réseaux d’électricité … Depuis septembre 2012, la Banque Européenne de Reconstruction et de Développement (BERD) a aussi commencé à investir dans la région du Sud et de l’Est du bassin méditerranéen, et notamment au Maroc.

L’UE a fait des dons de plus de 3 milliards de dirhams en 2013

Pour l’année 2013, M. Joy a fait savoir que cette année a été marquée par des dons de l’UE d’un montant exceptionnel de plus de 3 milliards de dirhams comme elle a été marquée par la signature de l’accord de pêche, de la déclaration politique sur le partenariat pour la mobilité et l’avancée dans les négociations de l’Accord de Libre Echange Complet et Approfondi (ALECA).

De même, six programmes ont été signés en particulier le programme HAKAMA sur la gouvernance publique, ainsi que des appuis à la politique forestière, à la deuxième phase de l’INDH, au Conseil Agricole, à la Politique de l’Emploi et aux PME, ainsi qu’à la lutte contre l’analphabétisme. L’ambassadeur de l’UE au Maroc a également déclaré : Si l’année 2013 a été marquée notamment par des dons de l’Union européenne d’un montant exceptionnel de plus de trois milliards de dirhams, et par la signature de l’accord de pêche, de la déclaration politique sur le partenariat pour la mobilité, et l’avancée dans les négociations de l’ALECA, pour 2014, l’UE assurera la continuité des soutiens précédents, avec de nouveaux programmes tels que le programme d’appui à la Couverture médicale de base, le programme d’appui à l’agriculture, à la stratégie de l’éducation et le programme « Réussir le Statut Avancé ».