Aziz Akhanouch
Aziz Akhanouch, ministre marocain de l’agriculture, entre dans la liste Forbes (dr)

 Aziz Akhanouch

  Des africains dans la liste des grandes fortunes de Forbes, cela est devenu banal. Mais jusque-là, aucun ministre n’y figurait. En 2014, Aziz Akhanouch, ministre marocain de l’agriculture et de la pêche maritime, y fait son entrée. Il est désormaus le seul ministre en Afrique à être présent dans le « happy few » de Forbes.

 

 Aziz Akhanouch était connu pour être une des plus grandes fortunes du Maroc. Il fait son entrée dans le classement 2014 Forbes des grosses fortunes et devient, du même coup, le seul ministre africain à en faire partie. Non classée en 2013, la fortune de Aziz Akhanouch, le seul ministre marocain qui se déplace à l’intérieur du pays avec son  »hélico », et particulièrement lorsqu’il se déplace avec des homologues étranger, est estimée en 2014 à 1,4 milliards de dollars. Avec Othmane Benjelloun (3,1 mds de dollars), Miloud Chaabi (1,9 md de dollars) et Anas Sefrioui (1,25 md de dollars), il est classé à la troisième position des quatre premières fortunes du Maroc. Un classement qui ne tient pas compte du fait que la première fortune du pays reste celle du Roi Mohamed VI. Né en 1961 dans le sud du Maroc, à Tafraoute (près d’Agadir), il est pratiquement à la tête du premier distributeur marocain de produits pétroliers, Afriquia, et des gaz industriels (Oxygène). Le patrimoine qu’il détient avec des membres de sa famille est vaste.

Les hydrocarbures, les médias, la distribution…

Outre les hydrocarbures, il dirige le groupe Caractères qui détient les plus importants titres de la presse spécialisée marocaine avec La Vie Économique, Femmes du Maroc, Maisons de Maroc ou Nissaa Min Al Maghrib. Dans la téléphonie, il est dans le capital du second opérateur marocain, Meditélécom, avec le groupe Finances.com du magnat de la finance marocaine, Othmane Benjelloun. Avec sa femme, il détient également le Marocco Mall de Casablanca, second plus grand Mall d’Afrique, et le groupe de la distribution Akwa et des filiales innombrables. Très proche du Roi, il est nommé en 2007 ministre de l’agriculture et de la pêche maritime dans le gouvernement Istiqlalien de Abbas el Fassi. Il a été reconduit en 2011 dans celui d’Abdelilah Benkirane. Dans le sud du Maroc, dans le Souss, la famille Akhanouche est du reste à la tête de milliers d’hectares exploités pour une production de primeurs et fruits exclusivement pour l’exportation.