FCE Ali Haddad
Le ministère du Travail et de la sécurité sociale a notifié samedi le forum des chef d’entreprise (FCE) de son refus d’agréer cette organisation en tant qu’organisation « syndicale ».

Après plusieurs mois d’attente, la tutelle gérée par le ministre Mourad Zemali répond finalement par un NON à l’organisation dirigée par Ali Haddad. A ce stade, le forum des chefs d’entreprise se retrouve sans statut juridique aucun et risque d’être le grand absent du la prochaine tripartite ou bien sera « le présent inconditionnel » sans statut durant cette réunion importante.

Comme nous l’avons déjà mentionné dans nos précédentes éditions, le refus du ministère du travail de délivrer cet agrément alimente toutes sortes de rumeurs. Parmi elles, une information recueillie par Maghreb Emergent d’une source au sein du FCE ,parle de blocage politique dû à « un lâchage » de Ali Haddad par les cercles de décisions qui lui étaient jusque-là acquis.

« On ne veut pas délivrer l’agrément du FCE en tant que Syndicat pour mettre Ali Haddad sous pression et l’affaiblir devant ses adversaires à la veille de la fin de son mandat. Il y a une volonté de le neutraliser pour qu’il ne renouvelle pas son mandat », nous assure une source proche du FCE qui insiste néanmoins sur le fait Haddad ne pose pas problème en tant qu’individu et que c’est le fait qu’il fasse tout le temps l’objet de critique dans les médias qui met en gêne ses collègues.

Il est à rappeler que le FCE a été dissous en tant qu’association qu’il devra recréer une nouvelle structure ou simplement disparaître.