C’est un nouveau dérapage de la part d’un membre du gouvernement. Le ministre de l’Intérieur a traité certains opposants, les manifestants probablement , de « traitres, pervers et homosexuels ».

Selon le ministre, l’idéologie du colonialisme utilise encore aujourd’hui ces personnes comme le faisait le colonisateur français pendant le guerre de libération nationale.

Le ministre a affirmé, dans son discours publié aujourd’hui, que « nous connaissons ces personnes une par une ». En ajoutant que « le 12 décembre, le peuple sera unie et donnera une leçon au monde entier ».

تصريح "ناري" لوزير الداخلية

تصريح "ناري" لوزير الداخلية

Gepostet von Journal el Bilad am Dienstag, 3. Dezember 2019