Ce montant correspond aux investissements financés par le budget public ou par des crédits bancaires.

 

Le montant total des investissements enregistrés en 2017 a atteint 3300 milliards DA, soit l’équivalent de 30 milliards USD au taux de change moyen de l’année écoulée, a indiqué ce samedi à Alger, le Premier ministre Ahmed Ouyahia lors d’une conférence de presse consacrée à la présentation du bilan du gouvernement.

Selon le document du Premier ministère, ce montant correspond aux investissements financés par le budget public ou par des crédits bancaires. A ce montant s’ajoutent tous les investissements autofinancés dans divers secteurs qui peuvent être estimés à « au moins la moitié du montant indiqué ». Les dépenses d’équipements en 2017 ont totalisé 2291 milliards DA, alors que les banques ont financé 1835 projets pour un montant total de 943,8 milliards DA, ajoute le document.

Le Premier ministre, cité par l’APS, a affirmé que les résultats réalisés par l’Algérie en 2017 étaient « corrects », malgré une crise économique sévère due à une chute drastique  des cours du pétrole. 

Ahmed ouyahia a également annoncé la de pas moins de 563.000 postes d’emplois durant l’année 2017. Parmi ces 563.000 postes d’emplois, 92.300 ont été créés par la Fonction publique, 366.000 par les agences d’emplois, 18.000 par l’investissement de micros entreprises, au côté de 87.000 emplois d’attente par contrats d’insertion et de travail aidé.

Dans le même cadre, le Premier ministre a précisé que 409.000 personnes ont bénéficié des programmes d’insertion, dont 310.000 dans le cadre du dispositif d’activité à l’insertion (DAIS), 36.000 dans le cadre du programme d’insertion sociale des jeunes diplômés, et 63.000 dans le cadre du programme d’aide à l’activité à domicile (ANGEM).