Selon les avocats des détenus d’opinion, qui ont organisé une conférence de presse ce lundi au siège de SOS-Disparus, à Alger, « le Moudjahid Lakhdar Bouragâa compte entamer une grève de la faim ». Ceci, malgré « son état de santé critique qui ne lui permet pas de s’aventurer dans ce genre de grève », regrette l’avocate Nabila Ismail.

Les avocats de la défense, Nabila Ismail, Mustpha Bouchachi, Abdelghani Bad et Norredine Benissad, n’ont pas manqué d’exprimer leur inquiétude quant à la situation des détenus d’opinion et surtout, « l’inconstitutionnalité » des poursuites retenues à leur encontre.

Maître Nabila Ismail a aussi relevé que « la justice n’a aucune raison de garder en détention provisoire ces détenus, car il n’y a aucun fait avéré dans leur dossier ».

De son coté, Maître Mustapha Bouchahi s’est indigné de la façon dont les détenus ont été arrêtés. « Même les criminels de la Bande (les anciens ministres et haut cadres inculpés) ont été emprisonnés avec respect, alors que les jeunes manifestant ont été arrêtés par des civils dans la rue », a-t-il signalé.

EN DIRECT D’ALGER, COMMÉMORATION DU 5 OCTOBRE 1988

En direct d'Alger : conférence des avocats sur les détenus d'opinion

Gepostet von Berbère Télévision am Montag, 7. Oktober 2019