Image : Page Facebook Abderrazak Makri

Le Mouvement de la société de la paix (MSP), appelle à la poursuite du Hirak populaire et à la satisfaction de ses revendications, notamment celles liées à la transition démocratique et au respect des libertés fondamentales.

C’est le Conseil consultatif, réunit samedi à Alger, qui a exprimé cette position. « Le Conseil consultatif appelle à la poursuite du Hirak populaire et à la satisfaction de ses revendications », inique un communiqué du parti rendu public dimanche.

Dans le même contexte, le MSP a exprimé sa satisfaction après la réussite des marches populaires de vendredi dernier. “Une réussite qui s’est réalisée en dépit des contraintes et des tentatives d’infiltration”, dénonce la formation politique d’Abderzek Mekri.

Par ailleurs, le Conseil consultatif du MSP a réaffirmé son attachement à la feuille de route de sortie de crise adoptée par le Forum du dialogue national tenu le 6 juillet dernier à Alger. « Le conseil renouvelle son attachement à la feuille de route de sortie de crise adoptée par le Forum du dialogue national », indique la même source.

كلمة السيد رئيس الحركة د. عبد الرزاق مقري في افتتاح الدورة العادية الثالثة لمجلس الشورى الوطني.. بفندق الرايس.. بلدية المرسى..#بث_مباشر

Gepostet von ‎عبد الرزاق مقري Abderrazak Makri‎ am Samstag, 20. Juli 2019

Le pouvoir ainsi que la classe politique nationale sont appelés, ajoute le document, à répondre favorablement à cette feuille de route de sortie de crise qui constitue « Un précédent historique », selon le MSP qui estime que seul un dialogue « sérieux », « responsable » accompagné par « une volonté politique sincère » pourront permettre de dépasser la conjoncture actuelle.

En ce qui concerne, le placement de plusieurs hauts ex-responsables de l’Etat en détention préventive par le Cour suprême dans le cadre des enquêtes sur la corruption, le Mouvement de la société de la paix s’est contenté de réclamer un traitement équitable et global de ces affaires. Pour ce parti, la prolifération du phénomène de la corruption est le résultat logique des fraudes électorales.