Le prix Nobel d’économie 2016 a été attribué aux économistes Oliver Hart, d’origine britannique, et Bengt Holmström, d’origine finlandaise, « pour leurs contributions à la théorie des contrats », a annoncé lundi l’Académie royale des Sciences de Suède.

 

Oliver Hart, né à Londres en 1948, et Bengt Holmström, né à Helsinki en 1949, travaillent tous deux pour des universités américaines. « Les économies modernes sont unies par d’innombrables contrats. Les nouveaux outils théoriques créés par Hart et Holmström sont précieux à la compréhension de ces contrats et institutions, ainsi que des pièges potentiels dans la conception des contrats », note l’Académie.

« Les nombreuses relations contractuelles de la société incluent ceux passés entre actionnaires et cadres dirigeants d’une entreprise, entre une compagnie d’assurance et les propriétaires de voitures, entre une autorité publique et ses fournisseurs: attendu que des relations de ce genre impliquent généralement des conflits d’intérêt, les contrats doivent être correctement conçus de sorte qu’ils garantissent aux parties de prendre des décisions mutuellement profitables. »

Le prix de la Sveriges Riksbank en sciences économiques en mémoire d’Alfred Nobel, ou prix Nobel d’économie, créé en 1968, est doté de 8 millions de couronnes suédoises (830.000 euros environ) que les deux universitaires se partageront à part égale. Il était l’avant-dernier à être décerné. Le prix Nobel de littérature, jeudi, refermera la saison 2016 de ces prestigieuses récompenses.

Ces chercheurs ont « développé la théorie du contrat, un cadre exhaustif d’analyse des multiples aspects du contrat comme la rémunération des dirigeants basée sur leur performance, les franchises ou les copayeurs dans les assurances, ou encore la privatisation de secteurs publics », a motivé le jury de l’Académie des Sciences royales de Suède.

 

Reuters