Selon le directeur général des forêts, (DGF) Ali Mahmoudi, les feux de forêts enregistrés cet été en Algérie restent dans les normes, si l’on prend en considération le contexte climatique mondial marqué par la canicule.

M. Mahmoudi a expliqué, au cours d’un entretien accordé à l’APS, que « l’Algérie a enregistré, au cours des vingt dernières années, une moyenne globale de 32.000 hectares/an de superficies ravagées par les feux de forêts ». L’année 2008 a été une exception avec seulement 2.300 hectares de forêts détruits.

Concernant le contexte climatique mondial, le directeur général a signalé que le mois de juin a été le plus chaud depuis le siècle dernier, à l’échelle mondiale évoquant, au passage, une forte baisse de la pluviométrie cette année.

En Algérie, 1.246 foyers d’incendie ont été enregistrés depuis le 1er juin dernier, anéantissant 2.363 hectares de forêts (26%), 2.530 hectares de maquis (28%) et 4.111 hectares de broussaille (46%).