Le PDG de Sonatrach Abdelmoumène Ould Kadour

 

Une réflexion est en cours pour l’élaboration d’une stratégie qui permet au groupe pétrolier algérien Sonatrach de planifier son avenir d’ici 10 à 15 ans, a annoncé mercredi à Oran, le Président directeur général du groupe.

 

 

Nous œuvrons à l’élaboration d’une stratégie qui vise à planifier le devenir de notre groupe pétrolier conformément aux exigences du développement et de l’efficacité du groupe pour lui-même et pour le pays », a souligné Abdelmoumène Ould Kadour lors d’une visite de travail au niveau de la zone pétrochimique d’Arzew.

 « Il faudrait qu’on sache qu’est ce qu’on va devenir d’ici 2030. Si on développera la pétrochimie ou si on vendra notre gaz à son état brut », a-t-il déclaré ajoutant « lorsque nous aurons les réponses à ces questions, nous mettrons l’organisation qu’il faut pour atteindre cet objectif ».

 La réflexion du projet sera livrée avant la fin de l’année en cours, prévoit le Pdg de Sonatrach, faisant savoir dans une déclaration à l’APS qu’un groupe de travail est mis en place pour réfléchir sur les socles de cette stratégie.

 M. Ould Kadour a déploré, lors d’une brève évaluation du groupe après moins de 3 mois de sa nomination à sa tête, l’absence d’un dynamisme de communication interactive au sein des structures du groupe, de même que celle d’un système d’information dont l’instauration à Sonatrach est « plus qu’une nécessité ».

 Le Pdg de Sonatrach a visité plusieurs installations pétrochimiques dans la zone d’Arzew, portant sur la production, la liquéfaction, le raffinage et le transport des hydrocarbures, avant de présider une séance de travail avec les cadres de l’activité Aval, dont le siège est basé à Oran.