Le port de Béjaïa résiste à la crise économique qui affecte le pays. Son bilan d’activités pour les 9 premiers mois de l’année en cours, affiche une stabilisation voire une légère hausse du trafic.
En effet, le trafic global est resté stable à 14,1 millions de tonnes entre le 1er janvier et le 30 septembre comparativement à la même période de l’année dernière, selon le même bilan.

Le Trafic des hydrocarbures a connu une évolution de l’ordre de 4,34%, enregistrée aussi bien à l’import avec (+17,90%) qu’à l’export avec (+2,85%). Quant au trafic hors hydrocarbures, il a connu un léger fléchissement de l’ordre de -2,96%, précise la même source.
En ce qui concerne les importations, celles-ci ont enregistré un recul de l’ordre de (3,63%), causé par la baisse de certains produits tels que blé (-18,62%), les autres céréales (-8,87%), le bois (-29,99%), le sucre (-15,11%) et le soja (-3,73%).
« A septembre 2019, le volume total des vracs liquides, s’est établi à 6,99 millions de tonnes, soit une hausse de (4,99%). Cette croissance a été engendrée par l’augmentation des produits pétroliers et des oléagineux. Quant aux vracs solides, ils ont enregistré une baisse de (6,67%) due au recul des importations de blé (-18,62%), du soja (-3,73%), des autres céréales (-8,87%) et du sucre en vrac (-15,05%) », note le document.
Les marchandises diverses, quant à elles, ont connu une légère hausse de 0,36%, grâce au dynamisme des importations des métaux ferreux (+105%) et des matériaux de construction (+45%).

Le trafic conteneurs traité à fin septembre 2019 a été de 188.288 EVP, en hausse de 6,06% par rapport à la même période de 2018. Le tonnage des marchandises conteneurisées a aussi enregistré une augmentation de (3,07%). Le nombre d’EVP, à l’import, a considérablement crû de 50,19%. Il a par contre baissé à l’export de 68%.
Le tonnage des marchandises conteneurisées a lui aussi augmenté de 48,16 % pour atteindre 65 mille tonnes. A l’import le tonnage a connu une hausse de 48,16%. A l’export, le volume affiche un recul de 66,76%.
Le nombre d’expéditions a atteint 406, soit 67,77% de plus par rapport à la même période que 2018 avec un nombre total de 5 412 wagons, en hausse de 30,03%.

Le transport de voyageurs en baisse

En ce qui concerne le transport du voyage, le document indique que le trafic passager, a enregistré un recul de l’ordre 3,60% par rapport à la même période l’année 2018. Sachant que 17.147 passagers ont transité par le port de Bejaia, dont 8.761 au débarquement et 8.386 passagers à l’embarquement.
Le nombre de navires, à l’entrée, a connu une légère baisse de l’ordre 0,22%, soit 2 navires en moins par rapport à la même période de l’exercice 2018.

L’attente moyenne en rade a connu une hausse, en passant de 2,39 jours à septembre 2018 à 4,18 jours à septembre 2019. Cette augmentation est due au flux d’arrivée des navires, notamment les cargos, les portes conteneurs et les navires céréaliers, ainsi qu’aux 8 jours de débrayage qu’a connu le port, au début du mois de septembre.
Le séjour moyen à quai, quant à lui, est passé de 3,16 jours à septembre 2018 à 3,25 jours à la même période de l’année 2019, soit une hausse de 2,89%.
La jauge brute globale, a aussi connu une baisse de 3,09%, soit 398.297 tonne de moins par rapport à la même période de l’année 2018.