image gaz
Gaz de Schiste

Le projet de l’extension du gazoduc Medgaz, qui relie l’Algérie à l’Espagne, a été remporté par Arkad-ABB, filiale du groupe Arkad, basé en Arabie Saoudite, selon le site du magazine spécialisé MEED.

La même source a indiqué que la compagnie saoudienne a présenté une offre inférieure à celle des deux autres soumissionnaires, en l’occurrence le Britannique Petrofac, et l’Espagnole Tecnicas Reunidas.

Pour un budget estimé à 75,5 millions de dollars, le consortium Medgaz  a lancé, en avril dernier, un appel d’offres pour des travaux d’ingénierie, d’approvisionnement et de construction (EPC), portant sur la mise en service d’un train de compresseurs turbo supplémentaires à la station de compression de Beni Saf, en Algérie, précise le site MEED.

A travers ce projet d’extension, Medgaz vise à porter la capacité actuelle du pipeline, qui est de 8 milliards de mètres cubes par jour, à 9,8 milliards. Ceci, à travers l’installation d’un train de compresseurs supplémentaire dans la station de compression algérienne de Beni Saf.

MEED a indiqué que le contrat officiel du projet devrait être attribué à Arkad-ABB en juin prochain, et les travaux d’EPC sur le projet devraient également commencer au mois de juin, pour une durée de 18 mois.

Pour rappel, Medgaz a été créée en 2001 par la société algérienne Sonatrach (20%) et la société espagnole Cepsa (20%). Les autres parties prenantes de Medgaz sont notamment Iberdrola, Endesa, BP, Total et Gaz de France Suez, qui détiennent chacune 12% du capital.