Le ministre du Commerce, Kamel Rezig a affirmé, lundi à Alger, que le registre de commerce électronique contribuera à l’élimination des registres de commerce fictifs et faux, indique un communiqué du ministère.

Présidant, au siège de son département, une réunion avec les membres de la commission ministérielle en charge de la réforme du registre de commerce, le ministre a indiqué que le registre de commerce contribuera à l’élimination des registres de commerce fictifs ou faux”, soulignant que “la numérisation est la meilleure voie vers le développement des activités commerciales et la transparence des transactions commerciales”.

La réunion a été consacrée au suivi de l’opération de l’actualisation des lois relatives au registre de commerce ainsi que les opérations de numérisation et l’utilisation des moyens modernes, a ajouté la même source.

Concernant le registre de commerce ambulant entré en vigueur récemment, M. Rezig a précisé que cette démarche donnera aux jeunes l’opportunité de commercialiser leurs produits à travers le pays, ce qui insufflera une nouvelle dynamique aux activités commerciales, notamment dans les zones d’ombre.