Dans un communiqué publié sur son site web, l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a indiqué que le taux de conformité aux accords d’ajustement volontaire de la production pétrolière entre l’organisation et ses partenaires non-Opep a atteint 168% en avril dernier.

Commentant ce résultat record, le Comité ministériel conjoint de suivi de l’accord Opep-non Opep (JMMC) s’est dit « satisfait du rôle crucial joué par la déclaration de coopération dans la reprise du marché pétrolier observée au premier trimestre de 2019 par rapport au quatrième trimestre de 2018 ».

« Ceci grâce à la grande conformité avec les ajustements volontaires de production des pays participants », ajoute le Comité ministériel JMMC, suite à sa 14e réunion, qui s’est tenue le 19 mai 2019, à Djeddah, en Arabie saoudite.

La même source note que ce chiffre record « a également eu des répercussions positives sur la croissance économique mondiale au cours des quatre premiers mois de 2019 ». « La conformité moyenne a atteint 120% depuis janvier 2019 », ajoute le JMMC.


Pour rappel, le JMMC a été créé à la suite de la 171ème Conférence ministérielle de l’Opep du 30 novembre 2016 et de la « Déclaration de coopération » de la réunion ministérielle mixte Opep- pays non membres de l’Opep, tenue le 10 décembre 2016.

Co-présidé par l’Arabie Saoudite et la Russie, le JMMC est composé également de l’Algérie, des Emirats arabes unis, de l’Irak,  du Kazakhstan, du Koweït, du Nigéria et du Venezuela.

La 15e réunion du JMMC devrait avoir lieu en juin prochain au secrétariat de l’Opep à Vienne, en Autriche.