Les membres du Conseil de la nation ont adopté ce mardi 2 juin à l’unanimité le texte de la Loi de Finances (LFC) 2020.

Le vote a eu lieu lors d’une séance plénière, en présence du ministre des Finances, Abderrahmane Raouya et des membres du Gouvernement.

Dimanche dernier, les députés de l’Assemblée Nationale (ANP) avaient à leur tour adopté la LFC 2020, dans un contexte de fronde exprimée par bon nombre de parlementaires, qui se sont opposés à certaines mesures fiscales qualifiées d’ « anti-sociales ».

A contrario, les présidents des groupes parlementaires  à la chambre haute ont, quant à eux, valorisé mardi « la préservation du caractère social de l’Etat dans le projet de loi de finances complémentaire de 2020 (PLFC 2020), plaidant pour des réformes à même de sortir définitivement l’économie nationale de sa dépendance aux hydrocarbures.»

La commission des Finances et du budget de l’APN avait approuvé plusieurs amendements au PLFC 2020, notamment la révision des montants du droit de timbre sur les véhicules neufs et la prolongation de la  réduction de la TVA à 9 % pour les activités touristiques jusqu’à fin 2021.