legal doctrine hackaton
Les acteurs de la legal-tech se retrouveront à l’Ecole algérienne des affaires d’Alger les 18 et 19 juillet à l’occasion d’une conférence intitulés « Les nouvelles technologies au service du droit en Algérie ». Des spécialistes algérien et étrangers de droit et des technologies se réuniront pour s’échanger sur les dernières tendances du droit et des nouvelles technologies.

En parallèle à cette conférence, un « Legal Tech Hackathon » se tiendra autour d’un triple objectif : « apporter des solutions concrètes et efficaces aux problématiques complexes que le droit pose (formalisation de l’économie, traçabilité des transactions, facilitation du financement, lutte contre corruption, sécurisation de la propriété, abaissement du coût de la Justice), favoriser la création de LegalStartup algériennes et enfin, encourager l’esprit entrepreneurial chez les jeunes Algériens », indiquent les organisateurs de l’événement.

Legal-Doctrine, entreprise organisatrice de cet événement, souligne dans un communiqué que « les systèmes juridiques, fiscaux et judiciaires efficaces sécurisent les investissements nationaux et internationaux, encouragent la démarche entrepreneuriale et renforcent le sentiment de confiance des justiciables lors de leurs procédures ».

Pourtant, en Algérie, « l’accès au droit est compliqué non seulement pour les justiciables et les entrepreneurs, mais également pour les professionnels du droit eux-mêmes ».

Toutefois, il existe une dynamique entrepreneuriale en Afrique et en Algérie qui a pour but d’améliorer la visibilité et l’attractivité du droit. De plus, le monde entier vit actuellement une vague de disruption qui se propage rapidement grâce aux technologies de l’information et de la communication.

Plusieurs acteurs en TIC et droit sont conviés à donner leur expertises et analyses sur la thématique de la conférence. On compte parmi eux : Hakim Soufi, PDG de CIAR, Mohamed Skander, CEO BraveHill Advisory et président de Jil’FCE, Walid Ghanemi, CEO Legal-Doctrine, Gibran Freitas cofondateur de Legal Tech Africa, Fayçal Drioueche avocat au bareau d’Alger et conseiller du président de l’union internationale des avocats, Dominique Boutter directeur Business France Alger, Laetitia Zumstein CEO 3DS World Finance.