Quelques entreprises, notamment privées, entameront dans quelques mois, la commercialisation de l’électricité au profit de Sonelgaz.

C’est ce qu’a appris Maghrebemergent en marge de la conférence annonçant la 13eme édition des salons « Carrefour Emploi » et « Carrefour Formation » qui se tiendront simultanément du 29 au 31 de ce mois de janvier à la société algérienne des foires et exportations (Safex) sous le slogan « citoyenneté et économie digitale ».

Cette commercialisation de l’énergie électrique générée par les panneaux photovoltaïques interviendra au second semestre de 2019, et répondra aux exigences d’un cahier des charges qui sera alors proposé aux acteurs de ce nouveau domaine que l’on qualifie de prometteur. Ces derniers injecteront donc leur production dans le réseau de la société nationale de l’électricité et du gaz.

La transaction obéira à un contrat qui liera les parties, à savoir les producteurs et Sonelgaz sur une période de 22 ans, avec à la clé une période d’amortissement de 4 ou 5 ans, ce qui confèrera près de 17 ans de bénéfices à ces opérateurs. Rappelons que Sonelgaz dispose déjà d’une filiale pour la production de l’énergie électrique à partir du solaire et parvient à atteindre des taux d’intégration appréciable dans ce créneau inédit. Toutefois elle est tenue, par les textes officiels, de passer à l’étape supérieure, c’est-à-dire contracter des partenariats avec des investisseurs dans le photovoltaïque.

Parmi les entreprises pressenties pour cette nouvelle aventure citons le Groupe industriel Condor qui produit ses propres panneaux. Le vaste territoire du sud est algérien est qualifié de gisement particulièrement riche pour l’exploitation de l’énergie solaire. Des expériences concluantes sont d’ailleurs citées à ce titre dans quelques localités comme El Meghier, à quelques encablures de l’oasis Tolga, à Biskra. Des écoles de formation, à l’instar de Royal School dispensent des formations qualifiantes dans le domaine relatif à l’énergie solaire et au photovoltaïque et dont les équipements requerront à l’avenir une maintenance rigoureuse.