marche des étudient
Photo:A hmed Sahara pour Maghreb Émergent
Le groupe des manifestants connu par la « Badissia Novembaria » a failli perturber la 23e marche des étudiants ce mardi 30 juillet 2019 à Alger.

Les étudiants qui ont scandé des slogans hostiles au panel de la médiation et du dialogue ont été perturbés par un petit groupe qui se dit «conservateur ». Ce groupe, brandissant de larges banderoles affirmant ses orientations idéologiques « Badissia Novembaria » s’est imposé aux premiers rangs de la manifestation, chose qui a suscité la colère des leaders du mouvement estudiantin. « Ils sont entrain de cacher nos banderoles contre le dialogue avec la « Issaba », (bande) et nos slogans revendiquant un Etat civil avec les leurs marquées idéologiquement. D’ailleurs nous ne savons même pas s’ils sont des étudiants ou pas », nous a expliqué un étudiant en colère.

« Nous ne sommes ni pour ni contre leur tendance politique, nous sommes nombreux et différents, c’est la raison pour laquelle nous voulons garder notre mouvement neutre sans couleur idéologique . Nous les laissons déjà afficher leurs slogans mais cela ne veut pas dire qu’on les laissera s’approprier notre manifestation », a déclaré une autre étudiante à Maghreb Émergent.

Des échanges houleux ont eu lieu entre les deux groupes d’étudiants, les guides de la marche demandaient à ce que les slogans contre le dialogue qui reflètent la position des étudiants vis-à-vis de la commission soient mis en avant, en revanche, le groupe « Badissia Novembaria », n’a pas voulu céder le premier rang. La tension était dans l’air et le désaccord était visible pour tous les présents. Chaque groupe tentait nerveusement d’imposer ses banderoles.

La marche du 23ème mardi de protestations des étudiants

Gepostet von Maghreb Émergent am Dienstag, 30. Juli 2019

Les citoyens qui ont répondu à l’appel des étudiants qui ont demandé à ce que leurs rangs soient renforcés aujourd’hui, ont calmé les esprits en leur demandant de garder leur sang froid et de ne pas donner une mauvaise image du mouvement des jeunes. L’intervention de personnes âgées a permit d’éviter l’affrontement entre les groupes des étudiants irrités.