Les producteurs algériens de lait n’ont pas répercuté la baisse des cours mondiaux de la poudre sur leurs produits (DR)

Les importations algériennes de lait en poudre ont enregistré une hausse particulièrement importante durant les huit premiers mois de 2014 en dépassant déjà la facture payée pour l’ensemble de l’année 2013.

 

Entre janvier et août 2014, l’Algérie a importé pour 1,45 milliard de dollars de poudre de lait, contre 704,25 millions de dollars sur la même période de 2013, soit une augmentation de 106%, a appris l’APS auprès des Douanes algériennes.

 

La facture d’importation de cette denrée alimentaire avait atteint 1,13 milliard de dollars en 2013, rappelle-t-on. Quant aux quantités importées de lait, elles se sont établies à 284.054 tonnes entre janvier et août 2014 contre 185.368 tonnes à la même période de l’année écoulée, en hausse de plus de 53%, indiquent le Centre national de l’informatique et des statistiques douanières (Cnis).

Pour ce qui concerne les stocks actuels de poudre de lait dont dispose l’Office national interprofessionnel du lait et produits laitiers (Onil), qui assure le rôle de régulateur du marché, ils couvrent les besoins nécessaires jusqu’en juillet 2015, a déclaré mercredi à l’APS le directeur général de cet organisme, M. Fethi Messar. Le marché national, a-t-il avancé, sera suffisamment alimenté en poudre de lait étant donné que l’Onil a importé toutes les quantités nécessaires pour couvrir les besoins en cette matière subventionnée et destinées à la production du lait pasteurisé (25 DA), et ce, jusqu’au mois du Ramadhan prochain qui coïncidera avec le mois de juillet 2015.

Cours mondiaux en baisse

A ce propos, il a fait savoir que les cours mondiaux de la poudre de lait avaient enregistré une forte baisse au deuxième semestre 2013 ainsi que durant le 1er trimestre 2014, ce qui a permis à l’Onil de tirer profit de ce recul des cours sur le marché international pour renouveler ses stocks. Selon des données du ministère du Commerce, l’Onil distribue 15.260 tonnes de poudre de lait mensuellement pour 116 unités de production dont 15 unités publiques.

L’Algérie produit près de 3,5 milliards de litres de lait cru par an et importe l’équivalent de 1,5 à 2 milliards de litres, alors que la consommation est estimée à plus de 5 milliards de litres/an, indiquent les chiffres communiqués par le ministère de l’Agriculture et du développement rural. L’Etat consacre annuellement plus de 46 milliards de DA au soutien de la filière lait pour encourager la production et réduire la facture d’importation.